La CNIL publiait ce matin son avis sur la PPL Securite Globale.

Derrière l'apparente critique, elle vole au secours de l'État policier dans un incroyable numéro d'équilibriste.

laquadrature.net/2021/02/03/pp

Cet avis, de même que l'audition de sa présidente ce matin devant le Senat, est dénué de considérations juridiques : la CNIL fait de la politique pour sauver le texte. Elle passe ainsi sous silence toutes les contrariétés à la Constitution et au droit européen.

Pire ! Avec sa proposition (contraire au droit de l'UE) d'expérimenter les drones, la CNIL passe sous silence le fait qu'ils ont déjà été expérimentés (illégalement) par la police et que leur utilité n'a jamais pu être démontrée.

Follow

Cette démission est inquiétante. À sa création, la CNIL devait être un contre-pouvoir aux tentations sécuritaires de l'État dont elle est aujourd'hui l'architecte. Une question se pose alors : à quoi sert encore la CNIL ?

Sign in to participate in the conversation
La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

Mamot.fr est une serveur Mastodon francophone, géré par La Quadrature du Net.