@oliviertesquet révèle que la CNIL a envoyé un avertissement à Saint-Étienne pour lui dire que son projet de micros dopés à l'IA était aujourd'hui illégal.

telerama.fr/medias/la-cnil-tir

Cet avertissement fait suite à l'avis de la CNIL révélé hier par Jérome Hourdeaux de Mediapart qui s'oppose à l'expérimentation de reconnaissance faciale dans deux lycées de la région Sud.

mediapart.fr/journal/france/28

Follow

Ces prises de position sont tardives mais bienvenues. La CNIL quitte enfin sa posture attentiste pour rappeler que ces technologies sécuritaires portent atteinte à nos libertés.

C'est ce que répète depuis des mois @technopolice

Ces avis restent non-contraignants. Des élus n'hésiteront pas à remettre en cause la légitimité de la CNIL pour proposer d'autres projets liberticides, en s'appuyant notamment sur les déclarations de Cédric O et Didier Baichère

twitter.com/RenaudMuselier/sta

L'opposition de la CNIL poussera sans doute les défenseurs des technologies de surveillance à demander une loi pour encadrer leur « usage éthique ».

De tels usages n'existent pas - c'est pour cela que nous plaidons pour leur interdiction.

twitter.com/franceinfo/status/

Ces avis montrent enfin que ces projets sécuritaires sont sensibles au débat public, comme les vampires sont sensibles à la lumière.

Le combat continue : mobilisez-vous sur Technopolice.fr !

@LaQuadrature * De tels usages n'existent pas, sont impossibles, dans le contexte technologique de l'actuelle architecture de cyberespace.

Sign in to participate in the conversation
La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!