Thread
Depuis la Loi de programmation militaire de 2013, La Quadrature a fait de la lutte contre la surveillance abusive des états un de ses combats centraux.

La majorité de nos actions contre la surveillance est réalisées en justice par notre groupe contentieux.

Ces actions et sont plus dur à suivre au quotidien, car assez procédurales... donc mini-bilan de nos actions de l'année 2018 !

En décembre, après 3 ans de procédure, enfin, nos arguments contre la loi renseignement et la rétention généralisée des données de connexion ont été transmis à la CJUE. En appliquant le droit européen, la loi française devrait être modifiée en profondeur.

laquadrature.net/2018/12/13/co

En octobre, le Conseil d'État a rejeté nos arguments contre le méga-fichier TES. Du coup, tous nos visages sont centralisée dans une base unique, prête à être utilisée un jour par la police via reconnaissance faciale.
Depuis, on l'a attaqué devant la CEDH
laquadrature.net/2018/09/26/au

En parallèle, notre recours contre le Privacy Shield avance bien : cet accord entre UE et USA permet le transfert de nos données de l'un à l'autre, nous livrant en pâture aux services de renseignements des États-Unis.
La procédure devant le tribunal de l'UE approche de son terme

Follow

En juillet, la LPM 2019 est entrée en vigueur, prévoyant de nouveaux outils de surveillance excessifs pour l'État, soit-disant pour lutter contre des cyber-attaques vaguement définies.

Encore un texte attaqué devant le Conseil d'État.
laquadrature.net/2019/02/26/cy

Pour continuer nos actions en 2019 nous avons lancé une campagne de dons en novembre dernier. Cette campagne ne nous a pas permis de récolter l'argent nécessaire.
Faites nous un don sur laquadrature.net/donner

Nous avons du pain sur la planche les mois à venir.

Depuis quelques mois, nous voyons émerger des projets de Smart Cities sécuritaires un peu partout en France : Observatoire de la tranquillité publique à Marseille, "Safe City" à Nice, reconnaissance faciale dans les lycées de la région PACA, micros à Saint-Etienne...

Sous couvert d'expérimentation et cachés derrière le vernis du progrès, ces projets ont pour but de renforcer le contrôle social de nos villes.

LQDN a décidé de se lancer dans la lutte contre ces politiques qui déshumanisent la ville en lui appliquant des solutions préfaites.

Cette lutte passe par l'information sur la mise en place de ces projets particulièrement opaques qui délèguent la gestion de nos villes à des entreprises privées. Et il semble que cela commence à avoir des effets.

Lire notre article sur Saint-Etienne :
laquadrature.net/2019/04/15/mo

@LaQuadrature j'avais loupé ça, mais pour le projet de Marseille, qu'est ce qu'ils entendent par "données des hôpitaux publics"?
A l'heure du fichier si-vic, on peut se poser des questions, et pareil sur les données médicales: vu l'empressement de la CNIL a se pencher sur le dossier, y a t'il ou non récupération de ces données ? Franchement, je me pose la question.

Sign in to participate in the conversation
La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!