La cour d'appel de Paris requalifie le contrat d'un chauffeur Uber en salariat
Le chauffeur avait exercé pour le compte de Uber entre juillet 2015 et mars 2017.
L'affaire doit retourner devant le conseil des prud'hommes pour fixer le montant d'éventuelles indemnités.
La cour d'appel de Paris a considéré que la relation de travail entre un chauffeur VTC et la plateforme Uber pouvait «s'analyser comme un contrat de travail» et non comme une relation commerciale, a-t-on...
lefigaro.fr/societes/la-cour-d

La plateforme de livraison de repas Deliveroo a été renvoyée devant le tribunal correctionnel de Paris pour «travail dissimulé».
La plateforme, accusée d'avoir «dissimulé un grand nombre d'emplois» entre 2015 et 2017, faisait l'objet d'une enquête préliminaire depuis mai 2018.
La plateforme de livraison de repas Deliveroo et trois de ses ex-dirigeants sont cités à comparaître devant le tribunal correctionnel de Paris pour «travail dissimulé»

lefigaro.fr/economie/deliveroo

3/3 Aujourd’hui, les défenseurs syndicaux, demain, les conseillers prud’hommes et les conseillers du salarié ? Espérons que certaines officines travesties en syndicat n'en profitent pour monter des bizness juteux avec la défense syndicale.

2/3 « le critère de représentativité au niveau national et interprofessionnel, national ou multiprofessionnel ou dans au moins une branche ne traduit pas la capacité d’une organisation syndicale à désigner des candidats aptes à assurer cette fonction ».

1/3 Par une décision du 14 septembre 2021 (Décision n° 2021-928 QPC ), sur requête de la Confédération nationale des travailleurs - solidarité ouvrière ( CNT-SO ), le Conseil Constitutionnel vient de juger que la restriction de la désignation des défenseurs syndicaux aux syndicats représentatifs n’est pas motivée :

3/3 Par contre, il ne demande pas de réductions temporaires des avantages consentis aux actionnaires, ni aux dirigeants de l’entreprise. Un deux poids-deux mesures qui démontre l’aveuglement idéologique de l’avocat Jacques Barthelemy.

2/3
Il préconise de sortir l’employeur de l’institution de représentation du personnel du fait de sa double casquette de membre de l’institution qui représente le personnel face à l’employeur et … d’employeur. C’est une bonne chose.
Il prône des stratégies visant à privilégier la pérennité de l’entreprise, notamment grâce à l’acceptation de réductions temporaires d’avantages attribués au personnel lors de difficultés économiques.

1/2 Jacques Barthélémy, avocat au service du patronat, vient de publier une tribune : revue-fiduciaire.com/actualite
Il veut veut que le CSE ait plus de facultés de signer des accords. Ce faisant, il ne dit pas qui perdrait cette faculté : les syndicats, étrangement absents de l’analyse.

Une entreprise non concernée par le passe sanitaire veut l'imposer à ses salariés. Au dire de l'employeur, les salariés non vaccinés ne s'y opposent pas.
lefigaro.fr/societes/une-entre

Les rémunérations ne sont pas à la hauteur dans l'hôtellerie-restauration.
Quand c'est un qui le dit, personne n'écoute.
Aujourd'hui, c'est la ministre du travail (
@Elisabeth_Borne
) qui l'affirme.

La loi de l'offre et de la demande....

Licenciement : La ministre du Travail déclenche la colère du Sénat

Élisabeth Borne a affirmé que le licenciement d’un ou d’une salariée faute de passe sanitaire restera possible malgré le projet de loi adopté dimanche.
Une déclaration qui fait bondir les sénateurs, ils jugent ces propos inacceptables et irrespectueux pour le Parlement.

publicsenat.fr/article/parleme

Licenciement pour les salariés qui refusent la vaccination obligatoire. Il est aussi question d'un "certificat de rétablissement" après contamination. Cela ouvre-t-il la porte à la possibilité de ne pas se faire vacciner pour ceux qui ont été reconnus comme contaminés ( et qui peuvent le prouver )?

« - les employeurs n’arrivent pas à trouver de travailleurs?

- Payez les plus »

Show older
La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

Mamot.fr est une serveur Mastodon francophone, géré par La Quadrature du Net.