Khrys boosted
Khrys boosted
Khrys boosted
Khrys boosted

Nos libertés et la démocratie en danger 

Version PDF

Nous vivons un moment grave d’attaques répétées contre la démocratie, contre l’état de droit, contre les libertés publiques au moment où la crise sanitaire rend très difficile la construction d’une mobilisation d’ampleur.

Malgré des années de dénonciations et de visibilisation des violences policières quotidiennes dans les quartiers populaires, généralisées contre les manifestant.es, aucune mesure n’a été prise pour les arrêter. Au contraire, après les avoir constamment niées, aujourd’hui la loi de “sécurité globale” va renforcer l’impunité policière et rendre plus difficile le fait de filmer les violences policières. Mais derrière c’est toute une société de la surveillance quotidienne que cette loi, complétée par le schéma national du maintien de l’ordre sorti en septembre veut imposer, renforcée par les drones, les caméras et les logiciels de reconnaissance faciale qui continuent de se développer.

Si le gouvernement développe son arsenal répressif et sécuritaire, ce n’est pas par hasard. C’est le meilleur moyen pour lui d’essayer de contenir la contestation et les luttes sociales, féministes, antiracistes ou écologistes. Le calcul est vite fait : face aux licenciements, à la croissance massive du chômage et des inégalités, à l’explosion de la pauvreté, aux contestations des dominations, le gouvernement se donne les outils pour surveiller et réprimer un maximum, pour casser les contre-pouvoirs.

Les mesures se suivent de semaines en semaines et semblent faire glisser la France vers la situation des pays autoritaires et sous dictatures où les mobilisations sociales, les manifestations, les grèves sont rendues difficiles, voire impossibles. Alors même que le gouvernement se drape des “valeurs de la République” pour préparer une loi qui va stigmatiser les musulman-es et atteindre à la liberté d’association.

Combien de personnes aujourd’hui hésitent à venir en manifestation face au déchaînement de violences que subissent les manifestant.es ? Et dans les universités, les occupations peuvent maintenant conduire à un an de prison !

Les dérives se multiplient. C’est une ambiance générale d’autoritarisme qui s’installe : Déjà des syndicalistes de l’hôpital de Brest se sont vu.es bloqué.es physiquement par des policiers dans leurs locaux le 20 novembre pendant que le Premier Ministre pouvait “visiter” tranquillement.

Les mesures liberticides et sécuritaires vont avec le projet de casse et de destruction des services publics. La privatisation des biens communs s’accompagne du renforcement des forces de polices. Dans le même temps, le patronat et les hiérarchies administratives mènent une politique de répression contre les syndicalistes.

L’Union syndicale Solidaires appelle le gouvernement à renoncer à ces mesures et l’ensemble des travailleuses et travailleurs et de la population à réagir face à ces attaques. Il faut dans l’immédiat échanger sur les lieux de travail, montrer ce qui est en train de se passer, participer aux rassemblements et mobilisations qui viennent pour bloquer le projet de loi sécurité globale et toutes les autres attaques liberticides à venir.

https://solidaires.org/Nos-libertes-et-la-democratie-en-danger

Hold-up : un récit alternatif ?

lundi.am/Hold-up-un-documentai

"en ce qui me concerne, je suis convaincu que bien des chauffeurs de Taxi, par exemple Mamadou, sont bien plus intellectuels que bien des étudiants de Polytechnique. Pour preuve, ces étudiants ont subi durant des décennies l’enseignement « philosophique » d’Alain Finkielkraut sans qu’à ma connaissance un seul polytechnicien ait jamais entamé une grève de la faim pour dénoncer de tels sévices."

Pas mieux ^_^

Le papier

lundi.am/Le-papier

Je n’ai pas de stylo pour attester que ma peau est de sortie. Je n’ai pas de seins ou si peu. Je veux bien signer entre les deux. Je m’allonge sur le bitume. Je m’allonge sur le dos. Je n’ai pas le papier. Fais chier.

Plus de béton et moins de lits : en Île-de-France, un nouvel hôpital met en colère les soignants

reporterre.net/Plus-de-beton-e

Trois centres hospitaliers fermés, près de 500 lits et 900 emplois en moins. C’est ce qui attend le nord de l’Essonne, en Île-de-France. À la place, un hôpital « innovant » devrait voir le jour sur le plateau de Saclay. Soignants, chercheurs, militants et habitants s’attendent au pire. Le BTP est enchanté, les habitants et les écolos, beaucoup moins.

Les armes au vestiaire

next.liberation.fr/culture/202

Une mesure en marge de la loi sur la «sécurité globale», votée dans la nuit de vendredi à samedi, autorise les policiers en repos à conserver leur arme quand ils accèdent à des établissements recevant du public, comme les salles de concert. Ignorant les risques, nombreux, et la mise en péril de la création de spectacle vivant.

Le gouvernement aura obtenu du Parlement de disperser les missions du HCB vers l'ANSES* (Agence sanitaire de sécurité sanitaire), le CESE (conseil économique social et environnemental) et le CCNE (comité consultatif national d'éthique), pour empêcher toute évaluation coordonnée des enjeux liés aux OGM et limiter la capacité d'expression de la société civile.

confederationpaysanne.fr/actu.

Show thread

Le gouvernement démantèle le HCB: la société civile muselée

confederationpaysanne.fr/actu.

L'adoption de la loi de programmation de la recherche ce vendredi 20/11 acte la suppression du Haut Conseil des Biotechnologies (HCB) institué par la loi OGM de 2008, après plus de dix années de vives controverses et confrontations sociales.

Faut-il enfreindre la neutralité du net au nom de l’éducation ?

numerama.com/politique/670391-

Bah ils enfreignent bien déjà la liberté d'expression au nom de la sécurité...

Khrys boosted

Loi sécurité globale : « La France aujourd’hui est 34ème selon le rapport de Reporters Sans Frontières pour la liberté de la presse. » Le documentariste @davduf
dans
twitter.com/CPolF5/status/1330

imagesociale.fr/9156

L’autoritarisme est à l’autorité ce que la brutalité est à la force: une mise en scène de son excès dicté par la faiblesse. L’Etat néolibéral est une administration paradoxale, qui met toutes ses forces à se priver de moyens. L’affaiblissement des instruments de l’action publique impose d’abandonner les processus de concertation et de dialogue au profit d’une démocratie de théâtre, qui exhibe ses pectoraux à défaut de pouvoir remédier aux difficultés sociales.

@kingu_platypus_gidora Ça c'est le genre de truc qui pourrait tout à fait m'arriver ^_^

Khrys boosted

Apple Inc AAPL.O dropped plans to let iPhone users fully encrypt backups of their devices in the company's iCloud service after the FBI complained that the move would harm investigations

reuters.com/article/us-apple-f

Khrys boosted

ça s'appelle Participalibre et le dépôt est sur Framagit
framagit.org/participalibre/pa

objectifs :
* aider les personnes en charge de projets libres à trouver des volontaires pour contribuer à leur projet ;
* aider les volontaires à trouver des projets sur lesquels ils peuvent contribuer en fonction de leurs compétences et centres d'intérêts ;
* donner de la visibilité aux projets libres nécessitant des contributions.

Ils cherchent “les trucs bizarres qu’il y a dans vos téléphones” : rencontre avec des traqueurs de trackers

franceinter.fr/emissions/le-co

Ou quand Xavier de La Porte s'aperçoit de l'existence d' @exodus grâce au bouquin de Shoshana Zuboff dont il a visiblement attendu la traduction en français ^_^

Show more
La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!