Ghost_Out_The_Shell is a user on mamot.fr. You can follow them or interact with them if you have an account anywhere in the fediverse. If you don't, you can sign up here.

Ghost_Out_The_Shell @Ghost_Out_The_Shell@mamot.fr

La fnac et autres me proposent le DVD d'« Avalon » de MAMORU OSHII à 60 à 160 € !!!
Quelqu'un a une solution ?

youtube.com/watch?v=vGtpwh9_A2

FOSSOYEUR DE FILMS, « VALERIAN / PLANÈTE DES SINGES 3 - La place de l'originalité »

Pour les fans de Lovecraft

NATRHALIE DUFAYET, « Quand Lovecraft et Tolkien réinventent le signe lunaire »

books.openedition.org/pur/3503

youtube.com/watch?v=lCfYrxx_hB

Evangelion 2.0 Tsubasa wo Kudasai

Je recommande, même pour les non-fans d'anime et les non-fans d'Evangelion.

BOUNTHAVY SUVILAY (2017), « Neon Genesis Evangelion ou la déconstruction du robot anime »

resf.revues.org/954

Pour les fans d'Anime ou de Neon Genesis Evangelion ce texte est génial, je vous le recommande.

mamot.fr/media/i8tiOuyUx_nlvAx

MARI KOTANI (2017), « L’espace, le corps et les aliens dans la science-fiction féminine japonaise »

Pas inintéressant

resf.revues.org/988

À tout ceux qui s'interrogent sur la relation homme–nanotechnologie, sur le transhumanisme ou le post-humanisme je recommande la lecture de cette critique sur le manga « Gunnm » (Ganmu 銃夢) de KISHIRO YUKITO.

resf.revues.org/978

DENIS TAILLANDIER (2017), « L’émergence d’une forme de nanopunk au Japon : Gunnm (Ganmu 銃夢) de Kishiro Yukito »

mamot.fr/media/fcijgfAxvJ6Gtrn

WONG KIN YUEN (2015) « En lisière des espaces : ‹ Blade Runner ›, ‹ Ghost in the Shell › et le paysage urbain de Hong Kong », traduction de ALICE RAY et IRÈNE LANGLET.

resf.revues.org/565

Traitement et critique sur la relation de l'architecture spatiale et urbaine scénique de « Blade Runner » de RIDLEY SCOTT et « Ghost in the Shell » (anime) de MASAMUNE SHIROW avec Hong Kong. mamot.fr/media/g47exEnZj4w_2GQ

Je vous recommande également ce livre qui traite notre rapport entre notre perception de la réalité et la technologie :

STÉPHANE VIAL (2013), « L'Être et l'Écran », édition PUF

La première partie introduit une dimension hisitico-épistémologique assez difficile mais je vous en recommande de la lire tout de même car elle vous permet de comprendre plus pleinement et plus aisément les autres parties (pour ma part que je trouve riche et fort intéressant).

etre-et-ecran.net/

Gaîté Lyrique (2016), « Extra Fantôme », JAMES BRIDLE, FINN BRUTON, MOUNA ANDRAOS, MELISSA MONGIAT, VINCIANE DESPRET, MARIE LECHNER, EVA SCHINDLING CHRISTOPH WACHTER, MATHIAS JUD, ELLIOT WOODS

« Extra-fantôme » traite de notre existence hyperconnectée et l'ubique numériquement née du web 2.0 et l'hypernomadisme (mobinaute). Cette nouvelle existence rend la frontière de présence perceptible et « réelle » et l'absence floue et violée. Les œuvres exposées interrogent cette existence.

Le phénomène d'anthropomorphisation dans la technologie et de nos robots, voir de nos bots (IA intelligentes) est une réalité déjà en cours. D'ailleurs la science robotique japonaise va déjà dans ce sens.
Le catalogue est très riche dans la quantité et référence d'œuvres d'exposées avec énormément de textes. Mais personnellement ces derniers m'ont déçu. Je vous recommanderai donc de vous renseigner ou si possible de le feuilleter avant d'acheter ce catalogue — à 45€ tout de même !

PARTIE 3 END

Ce catalogue ne traite nullement de l'Homme dans la technologie mais traite bel et bien l'attribution forcée et volontaire de la visageité humaine à nos objets sous l'angle de l'Homo Faber. Cette une vision qui n'est pas souvent ou couramment employée dans la SF bien qu'elle soit très présente dans la culture et dans les œuvres Cyberpunk (comme le taxi dans « Total Recall » de Paul Verhoeven).

PARTIE 2

Musée du Quai de Branly (2016), « Persona, étrangement humain », avec THIERRY DUFRENE, EMMANUEL GRIMAUD, DENIS VIDAL, ANNE-CHRISTINE TAYLOR…, Acte Sud.

« Persona […] » traite de l'anthropisation de nos objets et nos outils. Transhumanisme est, en terme SF, une fusion intime voir « charnelle » entre l'homme et la technologie.

PARTIE 1

Pour les néophytes qui s'intéressent au post-humanisme (ou transhumanisme) je leur propose la lecture du texte suivant :

MARC ATALLAH (2017), « Quand la science-fiction tue l'humanité » publié dans « Le posthumain », collection de la maison d'ailleurs, page 13-45.

Il offre quelques mots clefs sur les problématiques du corps, notre perception du corps, notre désincarnation... mamot.fr/media/md8Db3e6qa2qGGZ