François 6PO is a user on mamot.fr. You can follow them or interact with them if you have an account anywhere in the fediverse. If you don't, you can sign up here.

François 6PO @Francois6po@mamot.fr

Le Fossoyeur de film qui parle d'un de mes films préféré : Le nom de la rose
youtube.com/watch?v=d71jVWrY4e
Et c'est bien !
Maintenant, j'ai envie de revoir ce film, pour la je-ne-sais-combien-tième fois.

— Hey, Janet
— Yes, Brad?
— I've got something to say
— Uh huh?
— It's better to burn out than to fade away!
Kurgan Horror Picture Show

Smooth criminal joué au Jushichigen :
youtube.com/watch?v=Ixqo25nFbW

Et c'est toute une chaîne de morceau connus joués sur des instruments traditionnels japonais.

Le 8 juin 1984, aux USA, sortaient Ghostbusters et Gremlins.
Une bien belle journée que ce 8 juin 1984.

— Dans mon univers à moi, les orcs sont différents. Ce ne sont pas des maraudeurs sauvage. En fait c'est une société rigide bien organisée avec un code de conduite, et...
— Ah oui, comme les Hobgobelins alors ?
— Ben non, parce que dans mon univers à moi, les hobgobelins, ce sont des nomades ultra-violents, à la limite nihilistes...
— Ah oui, comme des Orcs donc ?
Conversation imaginaire, mais tellement probable.

On m'a interviewé sur ce qu'on fait en développement interne à Nolife, et ce que je dis est super intéressant. :p

cpu.dascritch.net/post/2017/06


Commencement – Souffle 1
Au commencement le ciel était vert comme le jade, l’Océan rouge comme le sang. C’était l’Heure Écarlate.
Au commencement il y avait Tsuta, le Ciel vert ; vide, stérile et sans joie aucune.
Au commencement il y avait Wāna, l’Océan sans fin, et à sa surface nageaient les monstrueux wāgatés.
Et l’Heure Écarlate passait lentement et rien ne changeait.
Puis vint Ūh, qui est à la fois le Vent et le Temps.
Il vint d’ailleurs et à son passage naquit Wānana.

[Grise Bouille] Hexadécimal & Boby Lapointe

Si vous ignoriez qu'il y avait un lien entre ce système de comptage et ce joyeux luron… lisez donc.

grisebouille.net/hexadecimal-e

#BD #humour #vulgarisation #informatique #binaire #hexadécimal #BobyLapointe

L'expérience, c'est ce qui permet à un jeune con de devenir un vieux con.

Bohemian Rhapsody joué sur un orgue de foire vieux de plus d'un siècle

youtube.com/watch?v=JTnGI6Knw5

Ce soir à 21h, Nolife fête ses 10 ans

Si vous n'avez pas la télé ça passera aussi en ligne à partir de 19h sur
facebook.com/NolifeOfficiel
twitch.tv/nolife
et molotov.tv/

(désolé pour le multi-post, la vidéo passait pas)

Tiens, quand James Bond partage des vidéo virales sur le net, qu'est ce que c'est ? Show more

D'un point du vue plus personnel, Nolife m'a permis de rencontrer des gens super-cool, de me faire de très bons amis.

C'est aussi par le biais de Nolife qu'il m'est arrivé un truc de dingue : je passe à la télé. (quart d'heure de gloire... tout ça 😊 ).
Je ne vais pas aller jusqu'à dire que c'est comme un rêve qui se réalise, parce que ce n'est pas ça du tout (je suis plutôt un timide), mais quand même c'est cool 😇

Mais Nolife c'est aussi de fichus bonnes émissions de culture Geek ou japonaise (ou les deux). En particulier "la Minute du Geek", dont l'actuelle version "hypertextuelle" marche super bien.

Et c'est aussi la 1e chaise de télévision à diffuser des émissions régulières sur le jeu de rôle. Hell Yeah !
Et même pas juste une. Non, deux !
- 1d6 qui critique des jeux de rôle (plus de 140 numéros)
- Roleplay, une campagne d'Earthdawn filmée (2 saisons de 13 épisodes so far)

Nolife fête ses 10 ans aujourd'hui. J'ai découvert la chaîne en zappant au hasard fin 2007. Le première chose dont je me rappelle sur la chaîne, c'est un Tokyo café et, forcément, des clips de J-POP.

Grâce à Nolife j'ai découvert des groupes japonais que j'écoute maintenant régulièrement (dans un large spectre de genres musicaux).

Et une bonne partie des jeux vidéo auxquels j'ai joué depuis 10 ans, cétait suite à des critiques sur Nolife.

Le bourg de Comblie est en liesse quand Oren le Vif et sa troupe font leur entrée. Ils ont vaincus la horde gnolls et sauvé le village.

Les vivats fusent. Le bourgmestre les accueille avec un discours. Mais plus il parle, plus le doute l’envahit. Il lui semble connaître le héros.

À la fin Oren s’approche et sourit : "Salut, Tu me replaces ? P'tit Lur. Il y a 10 ans toi et tes pôtes m'avaient tant maltraité que j'ai fuit le village. T'as de la chance que j'ai bien tourné."

Question existentielle :
Avec un cochon d'inde, est ce qu'on peut faire du bacon d'inde ?