Savez quoi? J'ai décidé de me lancer dans les chroniques littéraires sur Twitter et Mastodon: en gros, je vais donner mon avis sur mes dernières lectures. Je sais pas si je le ferai très longtemps, mais on verra...

Et on commence par Tara Duncan et les sorceliers de Sophie Audouin-Mamikonian. C'est le première épisode de la saga pour ado Tara Duncan, espèce de croisement frenchie de Harry Potter et de Terry Pratchett

Dans ce premier tome, Tara a 12 ans. Elle vit sur terre mais découvre qu'en réalité elle a de puissants pouvoirs magiques et qu'un sorcelier (c'est ainsi qu'on appelle les magiciens) très puissant cherche à la kidnapper.

Elle va alors se réfugier dans le royaume de Travia situé dans AutreMonde, un monde de fantasy ou vivent les sorceliers, ainsi que toutes sortes de peuples (elfes, nains, dragons, géants etc.). Ce sera l'occasion.pour elle d'apprendre petit à petit à utiliser son pouvoir ( c'est marrant, dit comme ça on dirait presque le pitch de la renaissance du démiurge, mon dernier roman 😁 )

Pour ce que j'en ai pensé: commençons par les points forts:
C'est plein d'imagination et il y a énormément de trouvailles: du grand père transformé en chien à la carte qui râle, ou au château qui joue des tours à ses occupants

C'est globalement assez drôle et peuplé de personnages truculents
De même l'histoire est sympa et l'héroïne est assez attachante (et puis un héroïne plus balèze que tout le monde, moi ca me plait 😊)

Par ailleurs, il y a du suspense et on se laisse prendre par l'histoire. Bref globalement, c'est un livre très plaisant à lire

Toutefois, il n'est pas exempts de quelques défaut. Je dirais que son défaut principal c'est que l'autrice a voulu en faire trop: le bouquin en poche fait 500 pages, et je pense qu'il aurait gagné à être plus condensé. Personnellement, j'ai eu un effet de trop plein

En effet, l'autrice a tendance à ouvrir des pistes intéressantes qui malheureusement sont peu exploitées et n'ont aucune utilité pour la suite du récit.

Exemple: à un moment Tara a une espèce de malédiction qui fait que quand elle dit une métaphore celle-ci se réalise: exemple si elle dit "quel accueil glacial" alors une tempête de neige se déclenche

C'est rigolo sauf que
1 le truc est à peine exploité et se résout 150 pages plus loin
2 ce passage ne sert strictement a rien dans l'intrigue.
D’où ma question: pourquoi en parler?
Or malheureusement dans le bouquin il y a pas mal de trucs comme ça

Bref, je pense qu'elle aurait gagné à aller plus droit au but: le bouquin aurait été plus dense et pas forcément moins drôle.

Sinon, si les personnages sont sympas, il y a malheureusement quelques personnage clichés, notamment Angélica, la pimbêche qui aime les froufrou. Qui devrait être en théorie assez.puissante mais qui est juste superficielle de début à la fin, ce qui, en plus d’être légèrement sexiste, est bien dommage

Follow

Enfin dernier défaut: l'héroïne est vraiment, vraiment trop cheaté. Genre au bout d'une semaine de pratique de la magie, elle rivalise avec le boss final! Du coup le boss final paraît bien faible et du coup perd pas mal en crédibilité. Bref, c'est pas Voldemort quoi

Voilà je pense que ces défauts sont surtout dû au fait qu'il s'agit d’un premier tome, mais globalement j'ai bien aimé et j'espère que certains seront corrigé dans les prochains tomes (car oui, ca m'a donné envie de lire la suite)
Voilà, c'est tout pour mi. Si vous avez lu le bouquins n'hésitez pas à me donner votre avis 😘

@Fiamoa_McBenson
Je l'ai lu il y a fort longtemps et je plussoie tous tes points :-)

Sign in to participate in the conversation
La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!