Follow

Ok thread sur la misandrie et pourquoi j'ai décidé de me détacher du concept.
Je suppose que le contexte est la sortie quasi-simultanée des livres "Le genie lesbien" et "Moi les hommes, je les déteste", qui a fait naitre à la fois un concert de ouin-ouin de personnes qui ne comprennent pas le mot privilège... et des critiques plus pertinentes qui m'ont fait réfléchir et me remettre en question.

1/

Je reste donc fortement marquée par cette image twitter.com/Nate_pyon/status/1, et je crois qu'elle est très vrai : oui "détester les hommes comme une blague" mène à la transphobie et à l'homophobie dès qu'on y prend pas garde.
(je développe)

2/

Show thread

Le problème pour moi c'est que le principe de la misandrie c'est le rejet d'un groupe privilégié... sauf que (y'a le même problème avec la cancel culture, qq part, même si encore c'est un autre sujet) les personnes vraiment privilégiées ne peuvent pas être mise à l'écart (c'est d'ailleurs cette impossibilité du boycott véritable qui sert de justification : ça ne peux pas être un problème puisque ce n'est pas systémique).

3/

Show thread

En revanche, cela peut mettre à l'écart les personnes assimilées au groupe rejeté (ici les hommes)... et cependant discriminées aussi. C'est à dire pratiquement tout le monde :
- les mecs trans qui osent pas transitionner par peur de perdre le soutiens de la commu féministe/lgbt (parce qu'il y en a des gens qui disent "oui men are trash, même les mecs trans")
- les personnes non binaires qui ont "une part de masculin, pourquoi ne pas choisir d'être une femme ?"

4/

Show thread

- les meufs trans parce que les arguments transmisogynes sont de type "ouais mais la sociabilisation masculine dont elles sont trash aussi"
- les femmes bi/pan parce qu'elles aiment notamment les hommes et pourquoi pas choisir le lesbianisme politique ?
- les mecs gay (pour la raison évidente qu'ils commettent le double péché d'être des hommes ET de les aimer)
- les lesbiennes pour peu qu'elles soient trop butch

5/

Show thread

- les femmes hétéro parce qu'elles "choisissent" (on peut discuter sur si oui ou non fallait mettre des guillemets) de vivre avec des hommes
- les hommes d'autres minorités (les hommes racisés par ex, ou les hommes handicapés)
- les femmes racisées qu'on peut toujours accuser d'être trop masculines parce que pourquoi, pas après tous les cases H vs F sont occidentalo-centrées.

Bref : c'est une politique qui fait trop de dégâts collatéraux potentiels à mon gout.

6/

Show thread

Quant aux initiatives de type (un mois sans rien consommer qui ai été produit par des mecs), elles sont pour moi utile dans deux cas de figures :
- Soit parce qu'on est encore au début de sa réflexion sur le sexisme (ou qu'on est un homme soi-même) et qu'en première approche c'est bien de se diriger vers des travaux qui n'ont pas été réalisé par les hommes, et qui ont donc statistiquement moins de chances d'être imprégnées de male-gaze

7/

Show thread

(note que dans ce cas là ce serait bien de faire suivre le nomember d'un No-straight-month, d'un No-white-month ou encore d'un No-abble-month... sinon la portée/pertinence reste limitée)

8/

Show thread

- Soit parce qu'on est soi-même une femme / personne-queer / personne-marginalisée-saoulée-par-le-male-gaze, et que le fait de lire des livres qui ont statistiquement moins de chance d'être imprégnés de male-gaze représente un confort indéniable. Et vraiment y'a pas besoin d'inventer des justifications politiques autres que celle-ci (qui se suffit à elle-même) : il faut prendre soin de soi.

9/

Show thread

Bref je veux plus me réclamer de la misandrie parce que c'est un mouvement qui dit qui on laisse de côté et pas à qui on tend la main.
Or, pour vrai, je suis sincère quand je dis que je veux de l'entraide avant tout.
evadserves.ovh/index.php/2020/ (vraiment je rejette la misandrie pour les exactes même raisons qui m'ont fait rejeter le , voilà pourquoi je repartage cet article)
J'aimerais si je me fixe des règles qu'elles soient basées sur la bienveillance u.u

10/

Show thread

@Eva Je te remercie pour ce thread, ça fait écho
Et ça pose des mots qui m'aident à clarifier ma propre pensée

@Eva
Bon du coup, tu t'en doutes, je suis pas ok avec tout ce que tu dis.
Je suis par contre d'accord sur un point : on a besoin de faire gaffe vers qui on utilise ce concept. Foutre sur la gueule des mecs trans pour leurs prétendue désertion de la féminité ou des meufs trans pour leur "sociabilisation masculine", c'est carrément non. Mais en fait, c'est pas misandre, c'est transphobe et essentialiste. La misandrie n'a pas grand chose à voir.
(...)

@Eva
(...)
Je suis aussi vachement d'accord avec le fait que c'est un choix personnel, moi non plus je ne me définis pas comme misandre, mais je ne veux empêcher quiconque de saisir de ce concept parce que pour beaucoup c'est une question de survie.
Pour faire un parallèle qui peut paraître douteux, c'est pas en empêchant les prolos de détester les bourges qu'on facilitera la révolution - et, là encore, tous les prolos ne détestent pas les bourges, et c'est pas grave.
(...)

@Eva
(...)
Je pense qu'il est important ici de comprendre que la misandrie, comme la misogynie, n'est pas un sentiment personnel mais bien une question politique. Je ne déteste pas chaque homme un par un (contrairement aux flics) mais je déteste *tous* les hommes, en tant que groupe.
Je déteste la masculinité parce qu'elle me blesse et me rabaisse. Je ne déteste pas mon papa, mon frère, mes amis cis ou trans.
Ne ramons pas à contre courant. Détruisons le genre par le haut.

@tarage Yep je vois bien. Et vraiment, je comprends d'où vient la misandrie et pourquoi elle est aussi un outil de survie personnelle (parce que ne pas prendre le risque parfois c'est une affaire de santé mentale et on va pas loin si on la néglige). Bref je juge pas les misandres.
Juste : c'est pas comme ça que moi je veux procéder.
C'est pas dans le combat frontal que je suis utile.
Moi je veux imaginer des possibles avec les gens qui ont cette volonté aussi.

@tarage Et vraiment je faisais pas ce thread pour défendre les mecs. J'attends pas qu'ils soient mes alliés. Je me concentre juste pas sur eux.... et aussi j'essaie de trouver un équilibre car je crois qu'on est pas obligé·e de haïr les privilégié·es pour haïr les privilèges (et que la distinction a qq importance vu qu'on a toustes une part de privilèges, moi je suis blanche avec des hauts diplômes par ex, et que crééer un monde où on déteste touste une partie de nous ça me parait... pas sain ?)

@Eva
Bah, je sais pas en fait. Je suis blanc et je déteste les blancs pour avoir volontairement coupé l'humanité entre elleux et les autres. J'ai conscience de mes privilèges, j'essaie de les faire peser le moins possible sur d'autres, parce qu'en détestant les blanc·hes c'est pas une partie de moi que je déteste mais ce qu'une partie de moi fait inconsciemment subir aux autres.
(...)

@Eva
(...)
Je vais pas détester qqhose que je peux pas modifier, à savoir ma blanchité, mais je déteste le fait qu'elle me permette d'accéder à certaines choses et qu'elle mette des gens en danger.
Et j'oeuvre pour péter ces privilèges.

Mais encore une fois, la haine n'est pas nécessaire ! Ni vers soi, ni vers l'autre. Mais on ne peut pas décemment museler celle des opprimé·es envers leurs oppresseurs.

@Eva
Je comprends et c'est vraiment important : il n'y a pas qu'une façon d'être féministe.
D'ailleurs, il n'y a pas qu'une façon d'être misandre, et pas toutes, loin de là amènent à détester les gays, les personnes trans et les mecs racisés, loin de là. Je comprends que t'aies partagé ce meme comme pour citer le début de ta réflexion mais il est vraiment pas utile d'un point de vue féministe, je suis assez choqué de la voir dans ma timeline sans critique plus poussée.
(...)

@Eva
(...)
En tout cas merci d'avoir abordé ce sujet, ça a fait pas mal bouillir le mastochaudron et ça permet de mieux voir qui nage dans les mêmes eaux que moi, c'est toujours sympa de pouvoir repérer des allié·es :)

@tarage Ah ouais ? Mais genre il se passe vraiment rien dans ma TL t'es la première personne que je vois parler de misandrie depuis que j'ai posté mon fil xD

@Eva
Haha bah t'as inspiré des gens i guess ^^

@Eva
(En passant des gens qui au lieu de dire "mouais, très peu pour moi" sont plutôt parti·es sur du "oué ça suffit", c'est pas vraiment la même posture.)

@tarage ouais je vois
Je crois que c'est une question de priorité (et que c'est ok qu'on est pas les mêmes vu qu'il faut différentes approches menée simultanément pour être efficace)
Et donc perso : je veux pas mettre l'accent sur critiquer les mecs qui de toute façon ne me fréquentent pas, alors que ce dont j'ai besoin là tout de suite, c'est d'avancer avec d'autres (et des autres qui de préférence ne perdent pas la moitié de leur temps à se dénigrer alors que c'est pas le but)

@tarage Hum je l'ai mit parce qu'il m'a marqué et que dans ma tête les domino ça implique pas une fatalité 🤔 (genre : y'a différentes pièces qui peuvent se pousser les unes les autres mais on est pas obligé·es de pousser la première pièce... et si on voit le jeux et qu'on veut pas que tout s’effondre jusqu'à la dernière pièce on peut en enlever une au milieu. Quelque chose comme ça... ?)

@Eva
Je crois qu'il est souvent utilisé pour impliquer une relation de cause (minime) à effet (démesuré), du moins c'est comme ça que je le lis (et que ça me gène, du coup merci pour ton explication !)

@Eva
> le principe de la misandrie c'est le rejet d'un groupe privilégié

J'ai eu 2 périodes de misandrie (étymologiques) dans ma vie et mon expérience diverge sur ce point (et ça ne remet pas du tout en question le reste de ce que tu développes)

Pour moi, je rejettais tout un tas de comportements qui sont issus de la manière dont les hommes sont sociabilisés (déni des émotions, notamment)
Ces comportements sont liés au privilège, mais pas causés par lui, je crois

@davidbruant hum oui je vois ce que tu veux dire en effet...

@Eva
Oh la la mais ils sont trop cool les fils sur Masto aujourd'hui. Merci pour cette réflexion, ça m'a fait du bien de te lire :owi:

@Eva Merci pour ce thread ! C'est vachement bien exprimé.

J'avais un peu les mêmes idées qui me trottaient dans la tête ces derniers temps, mais c'était carrément plus flou ^^

@Eva Je suis d'accord avec tout, du coup merci d'avoir dit tout ça :)

@azaliz haha merci (fun fact : mon ego en avait besoin, de ce retour ^^" )

Sign in to participate in the conversation
La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!