Pinned toot

Pour retrouver les textes plus facilement (les threads c'est pas forcément facile à lire), j'ai posté l'intégralité de ma série sur mon blog (il y a aussi les deux annexes "11 ans" et "conclusion")

-> evadserves.ovh/index.php/2020/

[Photo : mosaïque de ma série de photos/selfie, eyecontact sur certaines, nudité]

Peur de la Police, violences policières : "Arrêtez !" 

Une autre interjection qui arrive vite quand on subit des violences et quand on y assiste, ce sont les injonctions à l'arrêt immédiat de ces violences.

"Arrêtez !"
"Stop !"
"Arrêtez bande de connards arrêtez !"

C'est souvent plus une demande de pitié. Une colère et un désespoir, le sentiment d'impuissance quand on est là à se faire cogner ou à regarder des gens se faire cogner ou pire, par des mecs sur-équipés et sur-armés, qui frappent, tirent, sans s'arrêter.

"Arrêtez y a des enfants !"
"J'ai mal ! Arrêtez !"
"Arrêtez je vous en prie !"

Ça peut-être très choquant de voir des gens soudain pleurer devant de telles violences. Pleurer et hurler, supplier d'arrêter ce genre de coups.
Ce sont souvent les gens qui n'ont rien fait, même pas un acte de résistance ou de vandalisme légitime qui se mettent à hurler avec le plus de rage, quand une personne se fait tabasser. C'est souvent poignant, mais ça arrive souvent que ces gens perdent leur protection dans la manif et se fassent à leur tour viser...

"Ne t'énerve pas ça va mal se terminer ... frère ! Frère ! Ne t'énerve pas, je t'assure t'es pas en protection... mais je sais ! Je sais que t'as rien fait ! Mais ils ont tout les droits ! Ils ont tout les droits..., il peuvent te taser gratuitement. Alors reste calme...Parce qu'on vit dans un monde d'injustices... sois calme... sois calme parce qu'on a envie de te garder en vie...
[...]
On est tous témoins, tout le quartier est témoin, vous l'avez molesté. Il n'a pas été agressif, à aucun moment."

(extrait de "J'suivrai mon cap", par Turiano (HPS Crou))

On crie beaucoup de choses à la Police. Aux "Arrêtez !" s'ajoutent les injures, les plaintes, les cris de peur et de douleur parfois.
Le plus terrifiant est peut-être quand les personnes tabassées ne crient plus, ne bougent plus. Paralysées par la peur et la douleur. Ou pire.
Face aux coup de rangers, de jambière et de télesco, souvent on choisi la plainte sourde, sachant très bien que de toute façon on pourra supplier ce qu'on veut, il ne cesseront pas.
Et ce, même si ils écrasent leurs mains sur ton visage en t'étouffant, ou en te plaquant au sol, une paire de genoux sur ton dos et ta nuque.

On leur crie beaucoup "Arrêtez".
Mais ils n'écoutent jamais.

"J'peux pas respirer ! Arrête !"
"J'étouffe ! J'étouffe !"
"I can't breathe"
Show thread

"La féminité spectaculaire et insurgée dont je parle est pédée et trans. [...] Même si de plus en plus, du moins depuis ma fenêtre, les frontières identitaires tendent à se dissoudre et les alliances politiques à se multiplier jusqu'à l'infini."
Itziar Ziga, "Devenir chienne" dans la collection Sorcière des éditions Cambourakis.

Un ouvrage traduit du castillan par Camille Masy et Daine Moquet, oaru initialement en 2009.
(A titre personnel j'aurais tant aimé le lire plus tôt)

Héhé petite réception du matin qui fait plaisir !!

(En plus le mot de Lucie Chenu pour introduire ma nouvelle me va droit au cœur ^^ ...et ça me fait drôle aussi de voir ma photo en enooorme vu qu'elle est un peu artistique tout ça u.u)

Ma nouvelle s'appelle Hyalinebourg et se passe dans une ville toute en verre, pleine de barrières invisibles contre lesquelles ma narratrice se cogne.

Sinon reco série : Feel Good. Je trouve ça tout doux, c'est juste une histoire d'amour entre deux femmes, sans over-drama ni over-romantisme. Je trouve ça hyper réaliste la façon dont sont montrées toutes les petites bizarreries/imperfections d'êtres humains (qu'on voit trop rarement à l'écran) sans jamais que ce soit cringe (sauf une scène).
J'adore le perso de Mae : pas très neuroT, probablement nb (en tout cas écrit et interprété par qq1 qui utilise "they" irl)

TW de la série : addictions

Bref je veux plus me réclamer de la misandrie parce que c'est un mouvement qui dit qui on laisse de côté et pas à qui on tend la main.
Or, pour vrai, je suis sincère quand je dis que je veux de l'entraide avant tout.
evadserves.ovh/index.php/2020/ (vraiment je rejette la misandrie pour les exactes même raisons qui m'ont fait rejeter le , voilà pourquoi je repartage cet article)
J'aimerais si je me fixe des règles qu'elles soient basées sur la bienveillance u.u

10/

Show thread

- Soit parce qu'on est soi-même une femme / personne-queer / personne-marginalisée-saoulée-par-le-male-gaze, et que le fait de lire des livres qui ont statistiquement moins de chance d'être imprégnés de male-gaze représente un confort indéniable. Et vraiment y'a pas besoin d'inventer des justifications politiques autres que celle-ci (qui se suffit à elle-même) : il faut prendre soin de soi.

9/

Show thread

(note que dans ce cas là ce serait bien de faire suivre le nomember d'un No-straight-month, d'un No-white-month ou encore d'un No-abble-month... sinon la portée/pertinence reste limitée)

8/

Show thread

Quant aux initiatives de type (un mois sans rien consommer qui ai été produit par des mecs), elles sont pour moi utile dans deux cas de figures :
- Soit parce qu'on est encore au début de sa réflexion sur le sexisme (ou qu'on est un homme soi-même) et qu'en première approche c'est bien de se diriger vers des travaux qui n'ont pas été réalisé par les hommes, et qui ont donc statistiquement moins de chances d'être imprégnées de male-gaze

7/

Show thread

- les femmes hétéro parce qu'elles "choisissent" (on peut discuter sur si oui ou non fallait mettre des guillemets) de vivre avec des hommes
- les hommes d'autres minorités (les hommes racisés par ex, ou les hommes handicapés)
- les femmes racisées qu'on peut toujours accuser d'être trop masculines parce que pourquoi, pas après tous les cases H vs F sont occidentalo-centrées.

Bref : c'est une politique qui fait trop de dégâts collatéraux potentiels à mon gout.

6/

Show thread

- les meufs trans parce que les arguments transmisogynes sont de type "ouais mais la sociabilisation masculine dont elles sont trash aussi"
- les femmes bi/pan parce qu'elles aiment notamment les hommes et pourquoi pas choisir le lesbianisme politique ?
- les mecs gay (pour la raison évidente qu'ils commettent le double péché d'être des hommes ET de les aimer)
- les lesbiennes pour peu qu'elles soient trop butch

5/

Show thread

En revanche, cela peut mettre à l'écart les personnes assimilées au groupe rejeté (ici les hommes)... et cependant discriminées aussi. C'est à dire pratiquement tout le monde :
- les mecs trans qui osent pas transitionner par peur de perdre le soutiens de la commu féministe/lgbt (parce qu'il y en a des gens qui disent "oui men are trash, même les mecs trans")
- les personnes non binaires qui ont "une part de masculin, pourquoi ne pas choisir d'être une femme ?"

4/

Show thread

Le problème pour moi c'est que le principe de la misandrie c'est le rejet d'un groupe privilégié... sauf que (y'a le même problème avec la cancel culture, qq part, même si encore c'est un autre sujet) les personnes vraiment privilégiées ne peuvent pas être mise à l'écart (c'est d'ailleurs cette impossibilité du boycott véritable qui sert de justification : ça ne peux pas être un problème puisque ce n'est pas systémique).

3/

Show thread

Je reste donc fortement marquée par cette image twitter.com/Nate_pyon/status/1, et je crois qu'elle est très vrai : oui "détester les hommes comme une blague" mène à la transphobie et à l'homophobie dès qu'on y prend pas garde.
(je développe)

2/

Show thread

Ok thread sur la misandrie et pourquoi j'ai décidé de me détacher du concept.
Je suppose que le contexte est la sortie quasi-simultanée des livres "Le genie lesbien" et "Moi les hommes, je les déteste", qui a fait naitre à la fois un concert de ouin-ouin de personnes qui ne comprennent pas le mot privilège... et des critiques plus pertinentes qui m'ont fait réfléchir et me remettre en question.

1/

Je suis trans avec toi tant que t’es pas à la hauteur de l’amitié des arbres.

Et j’ai besoin de toi dans ma forêt.

pdlarevue.wordpress.com/2020/0?

HOP !
Comme je l'avais annoncé à @azaliz : j'ai peaufiné mon article sur les mécanismes qui sous-tendent les LGBTphobies
evadserves.ovh/index.php/2020/
J'ai :
- développé la partie sur l'intersexophobie
- écrit une vrai conclusion (avec un schéma représentant comment les LGBTphobes se structurent en cascade les unes par rapport aux autres)

Show thread

Article LGBTphobies (mention suicide) 

Donc aujourd'hui j'ai commencé ma journée avec qq1 qui a partagé cette capture d'écran au sujet d'un drapeau sur facebook qui aurait été créé dans le but d'inciter les personnes aces au suicide.
Et j'étais... dans l'incompréhension totale ?
Du coup je me suis penché·e sérieusement sur les mécanismes de l'acephobie (en fouillant la merde xD), j'ai trouvé que c'était les même que pour les autres LGBTphobies, et j'en ai fait un article : evadserves.ovh/index.php/2020/

Oh encore un ajout : non seulement être LGBT+ ne se voit pas tjs, mais l'envie de représenter à tout prix peut même être un problème à terme. Sans parler des clichés de mecs gay efféminé/lesbienne à chemise de bûcheron/nb aux cheveux vert..(autant de représentations possibles mais limitées puisque toustes les LGBT+ n'adoptent pas ces codes), il y a clairement une lassitude de voir des femmes trans représentées à nues like (TW nudité sur l'image/transphobie) 

"hoho tavu cé 1 fâmme mé avé 1 bite 🤭"

Show thread

Ah oui dernier post-scriptum : c'est aussi pour ça que dans mon article sur le ownvoice (evadserves.ovh/index.php/2020/) je disais ne plus vouloir me servir de cette notion dans le milieu queer : de base le concept vient des populations racisées pour qui il n'y a pas de problèmatiques lié à l'outing et pour qui le concept est donc bcp + applicable.

Sinon je voulais parler de la misandrie politique (en vrai y a un rapport, avec le ownvoice) mais ce sera pour un autre jour 🙋‍♂️

Show thread

Tout ça pour dire (ouais finalement c'était pas "rapide" xD) : il y a plein de points communs entre l'antiracisme et l'activisme LGBT (au sens : des outils qui peuvent être développé par un groupe et aussi utilisé par l'autre, comme par ex la notion de passing qui servait d'abord aux personnes racisées métisses pouvant passer pour blanche avant d'être réapproprié par les personnes trans). Mais il y a aussi des différences à prendre en considération.

Show thread
Show more
La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

The social network of the future: No ads, no corporate surveillance, ethical design, and decentralization! Own your data with Mastodon!