Je cite le Monde (lemonde.fr/idees/article/2019/) « Si la France a un besoin évident de renouveau démocratique, le risque que les initiatives de démocratie participative n’affaiblissent la légitimité du système représentatif est réel. »

On est d'accord qu'ils disent que plus de démocratie va à l'encontre du système actuel ?

On pourrait d'ailleurs donner un nom à ce système. Enacratique ? Aristocratique ? Jaidescopainsrichescratique ?

@brab

Non, pas vraiment, la démocratie participative comporte énormément de risque d'un affaiblissement sévère du politique, de l'action collective et des libertés.
Plus on aura la possibilité d'intervenir par le biais des consultations référendaires plus des groupes de pressions plus ou moins identifiables auront la possibilité de faire pression sur la population
La démocratie participative, c'est l'empire de l'opinion majoritaire.
Orienter l'opinion nécessite des moyens considérables.

@Egide si la démocratie participative risque de stopper net la destruction systématique des services publics et la politique où on capitalise les profits et on socialise les risques, je n'ai vraiment rien contre

@brab
Si c'était vraiment le cas, hélas.
Je crains que ce qu'on appelle les "services publics" ne soit qu'une notion de plus en plus improbable.
"Capitaliser les profits" ?
Socialiser les risques" ?
Mais encore, impossible d'être plus précis ?
Qu'est ce qu'une consultation référendaire changera en quoi que ce soit la marchandisation en cours depuis le début de ce siècle de nombreux secteurs économiques jusque là réglementés ?
Peut-on réellement regretter le monopole de France Télécom ?

@Egide si vous partez du principe que les services publics ne soient qu'une notion de plus en plus improbable, je pense que nous avons le cœur de notre désaccord.

Pour moi, la raison de la nation est de mettre en commun des ressources pour bénéficier au plus grand nombre : la santé, l'éducation, l'énergie, le transport, et bien d'autres. J'appelle cela « services publics ». On peut choisi de les créer ou de les démanteler.

1/3

Follow

@brab
Dans tous ces domaines, la santé, l'éducation, l'énergie, le transport, la mauvaise gouvernance, le bureaucratisme technocratique, la centralisation "colbertiste", le corporatisme ont conduit à l'échec et à la négation même de l'intérêt général .
Les services publics s'autodétruisent.
Dès lors, les néolibéraux ont beau jeu de ramasser les restes.

@Egide que cela soit vrai ou pas, je ne laisserai pas les Vinci, Sanofi et compagnie ramasser les restes sans contrôle. Il n'y a pas d'excuse à la mise à sac par ces entreprises.

Sign in to participate in the conversation
La Quadrature du Net - Mastodon - Media Fédéré

Bienvenue dans le media fédéré de la Quadrature du Net association de défense des libertés. Les inscriptions sont ouvertes et libres.
Tout compte créé ici pourra a priori discuter avec l'ensemble des autres instances de Mastodon de la fédération, et sera visible sur les autres instances.
Nous maintiendrons cette instance sur le long terme.